Langue :
 
Est également produit génétiquement
Dangereux pour les personnes allergiques
Altère le goût
Substance particulièrment dangereuse
très répandu
Substance à la mode
 
 
Suivez-nous
facebook Twitter Contact
 
Ouvrages de l'équipe d'auteurs du Dr. Watson
Le Mensonge alimentaire
Hans-Ulrich Grimm
Le Mensonge alimentaire
Comment l'industrie alimentaire conditionne notre intelligence et notre comportement
› Commandez Le Mensonge alimentaire
Arômes dans notre assiette
Hans-Ulrich Grimm
Arômes dans notre assiette : La grande manipulation
› Commandez Le Mensonge alimentaire
Dangereux pour les personnes allergiques Substance particulièrment dangereuse Substance à la mode
Auge

124 | Rouge de cochenille


Les risques
Le rouge de cochenille fait partie des colorants azoïques. Dans des cas très rares, chez les personnes sensibles, il peut déclencher des réactions allergiques sur la peau, comme par exemple de l'eczéma ou de l'urticaire. En outre, il peut provoquer de la dyspnée et des crises d'asthme. Lors d’une administration en quantité élevée dans des expériences sur les animaux et dans des expériences en éprouvette, on a observé un effet de lésions héréditaires sur des souris. Le colorant peut contenir de l'aluminium sans que ce soit indiqué sur l'étiquette. On soupçonne ce métal d’aggraver les maladies de démence dans le cerveau, comme par exemple la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Suis-je concerné?
Le rouge de cochenille A, fabriqué artificiellement, est seulement autorisé dans quelques aliments, comme par exemple des spécialités de saucisses espagnoles comme le chorizo, le salsichon et le sobrasada, et aussi pour remplacer le saumon. Les boissons alcoolisées, les confiseries et les confitures peuvent aussi être colorées avec cet additif.

Mais qu'est-ce-que c'est?
Le rouge de cochenille A est un remplaçant bon marché du carmine naturel (E 120). C'est un colorant azoïque hydrosoluble, de couleur rouge dont la brillante couleur n’est pas altérée par la lumière, la chaleur et les acides. On le fabrique artificiellement avec des dérivés du pétrole. Certains procédés de production peuvent laisser passer de l’aluminium dans le colorant ; on le compte alors parmi le groupe des laques de couleurs à base d'aluminium.

nouvelle recherche


Indication:

Les additifs ne servent pas aux consommateurs mais aux fabricants d’alimentation industrielle. Leur but est de prolonger la durée de conservation et de réduire les coûts. L’organisme humain n’a pas besoin de ces produits chimiques. Il n’apporte aucun bienfait à la santé du consommateur. Au contraire certaines des substances ajoutées peuvent nuire à notre santé.

Les additifs autorisés sont considérés sans danger – toutefois seulement pour une quantité déterminée. Les autorités ne peuvent donner de garantie absolue de santé car ils ne sont pas informés des quantités utilisées pour chaque produit alimentaire et ne connaissent pas les quantités consommées.

Chacun doit donc savoir ce qu’il est prêt à endurer.

À cet effet Dr. Watson vous aide.

Les jugements de Dr. Watson sont professionnels et compréhensibles.

Pour sa banque de données d’ additif alimentaire, l’équipe de Dr. Watson a analysé et évalué des milliers d’études scientififques et les résultats ont été revérifiés par des experts.